www.bijbo-photo.com [ Bijbo www.bijbo.com ]
  Accueil  |  Recommandez ce site  |  Bookmarkez cette page  |  Ecartes  |  Nous contacter  |

 




LES SECRETS DES IMPRIMANTES

Les unités servant à mesurer les performances d'une imprimante (Dpi, ppi, ppm, ppp, po, px etc..) sont nombreuses, passant sans distinction du système métrique au système anglo-saxon, leurs significations restent sujette à interprétation et demeure souvent du «chinois» pour la plupart des utilisateurs. Il semble que le seul message que les fabriquants souhaitent que l'utilisateur retienne soit que plus les chiffres des spécifications sont élevé et plus vous les photos sont de qualité, mais qu'en est-il vraiment dans la réalité?

Dpi versus Ppi
Il existe en fait une grande différence entre les «dpi» des imprimantes à jet d'encre et les «ppi» des imprimantes à transfert/sublimation.

Imprimante à jet d'encre
La résolution maximale d'une imprimante à jet d'encre se mesure en «dpi» (dot per inch) et se présente sous forme de 2 nombres ex. 4800 X 1200. Le chiffre le plus grand exprime le nombre de gouttelletes d'encre maximum (et non le nombre de pixels) que l'imprimante est capable de projeter sur le papier sur une distance horizontale d'un pouce (2,54cm). Le chiffre le plus petit, indique la vitesse de défilement du papier (le pas à pas du moteur) soit 1/1200 ème de pouce (le nombre de lignes imprimables verticalement sur une distance d'un pouce). Ces deux valeurs combinées indiquent la résolution mécanique maximale de l'imprimante à jet d'encre.

La définition maximale d'une imprimante à jet d'encre est de 300 ppi (pixel per inch). La plupart des modèles courant sur le marché ont généralement une définition de 250 ppi. Les fabriquants ne communiquent pas cette information dans leur documentation préférant utiliser, pour des raisons marketing, les valeurs plus élevées de la résolution de l'imprimante et entretenir la confusion face à une technologies concurente comme l'impression par transfert/sublimation. La définition d'une imprimante reste fixe quelque soit la résolution adoptée pour le tirage d'une photo.

Pour bien comprendre la relation qu'il existe entre la résolution et la définition de l'imprimante, il faut se rappeler que les imprimantes à jet d'encre, reconstituent la teinte d'un pixel en créant une mosaïque microscopique de gouttelettes d'encre de couleurs. Pour une résolution de 4800 dpi le nombre de goutelletes pour un pixel est de ±19 (4800/250). La taille et le nombre de ces goutelletes sont variable suivant la résolution que vous avez sélectionné. Plus la résolution est haute, plus les gouttellettes sont petites et nombreuses et inversement, plus la résolution est basse et plus plus les gouttelettes sont grosses et moins nombreuses.

Imprimante à transfert/sublimation
Contrairement à la technologie à jet d'encre qui nécessite plusieurs point pour définir une couleur sur un pixel, le procédé par sublimation reconstituent la teinte d'un pixel par superposition de couleurs (jaune, magenta et cyan). La défintion maximale d'un imprimante à sublimation se mesure en «ppi» (pixels per inch) et non en «dpi». L'imprimante à sublimation est basée sur une trame précise de points (pixels), par exemple 300 x 300 ppi. Chacun de ces points traduit exactement la teinte d'un pixel. Sur une impirmante à sublimation, il n'y a pas de différence entre défintion et résolution. Cette technologie permet d'obtenir des tons perçu comme continu (alors que le jet d'encre, en déposant des points, crée une mosaïque). Cette différence fondamentale permet d'obtenir une photo 10 X 15 cm de qualité identique ou supérieure à une imprimante jet d'encre 4800 X 1200 dpi. En pratique, avec un tirage par sublimation, il est impossible de discerner à l'œil une différence avec un tirage photo traditionnel (argentique), en autant que la définition de l'image (en pixels) soit suffisante.

Attention a la confusion!
Lorsque les unités de mesures sont exprimées en français le risque de confusion augmente. La définition d'une image qui s'exprime en ppi (pixel per inch) devient Pixel Par Pouce (PPP). La résolution qui s'exprime en dpi (dot par inch) devient Point Par Pouce (PPP). Le risque d'amalgame et de confusion entre ces deux «PPP» est grand alors que leur sens est fort différent.

Le rééchantillonage c'est quoi?
Lorsque nous voulons imprimer une photo numérique à un format donné, il faut que le nombre de pixels de l'image corresponde à la capacité de l'imprimante à restituer le nombre de pixels dans le fomat choisi. Dans les faits, les proportions des fichiers numériques versus la définition de l'imprimante sont souvent différentes. Le rééchantillonnage est une opération logicielle qui permet de réduire, mais aussi d'augmenter le nombre de pixels composant l'image afin de les ajuster à la définition mécanique de l'imprimante. Cette opération se fait automatiquement sans intervention de l'utilisateur. C'est pour cette raison qu'une image de 3 Mpixels peut avoir la même qualité qu'une image de 8 Mpixels dans un format 10 X 15 cm.

Exemple 1
Vous voulez imprimer une image de 1536 pixels X 2048 pixels dans un format 10 X 15 cm (4 po X 6 po) avec une imprimante à jet d'encre (défintion de 250 pixels au pouce). 2038 pixels de largeur sur une imprimante ayant une définition fixe de 250 pixels au pouces donne 341 pixels au pouce (2048/6po) un nombre de pixels supérieur de 81 pixels) à la capacité de votre imprimante.

Le logiciel incorporé à l'imprimante va supprimer le nombre de pixels excédentaire en se basant sur les valeurs les moins perceptibles. Dans cet exemple c'est l'imprimante et non l'appareil de prise de vues qui limite la qualité. Le résultat est plus ou moins acceptable suivant la proportion des pixels supprimé et la qualité du logiciel du fabriquant.

Exemple 2
Vous voulez imprimer une image de 768 pixels X 1024 pixels dans un format 10 X 15 cm (4 po X 6 po) avec une imprimante à jet d'encre (défintion de 250 pixels au pouce). 1024 pixels de largeur sur une imprimante ayant une définition fixe de 250 pixels au pouces donne 170 pixels au pouce (1024/6po) un nombre de pixels inférieur de 80 pixels) à la capacité de votre imprimante pour cette dimension.

Le logiciel incorporé à l'imprimante va créer les pixels manquants en prenant des teintes et des luminosités intermédiaires entre les pixels connus. Dans cet exemple c'est l'appareil photo et non l'imprimante qui limite la qualité.On appelle cela une interpolation. Le résultat est plus ou moins acceptable suivant la proportion des pixels qui manquent et la qualité du logiciel.




Copyright © 2018 www.bijbo.com
Conception et production www.bijbo.com
Sitemap Privacy policy